You are here:   Accueil Excursions Giverny et Auvers sur Oise

Giverny et Auvers sur Oise

giverny

De Giverny à Auvers sur Oise, nous passerons cette journée aux couleurs des impressionnistes du XIXème siècle. Une excursion inoubliable au fil de la peinture de Monet et de Van Gogh.

 

Venez découvrir avec nous Giverny pour la visite de la demeure et des jardins chers à Monet. Vous découvrirez le pont japonais, le jardin d’eau et l’univers pictural de ce génie de la peinture impressionniste. Puis, direction Auvers-sur-Oise pour la visite du village où Vincent van Gogh vécut ses 100 derniers jours et peignit quelques-unes de ses toiles les plus célèbres.


à partir de € 75    Voir Programme  

 

CLAUDE MONET A GIVERNY

Né à Paris le 14 novembre 1840, Monet est l’un des chefs de file du mouvement impressionniste avec Paul Renoir. Refusant le style classique imposé par les écoles de peinture de son époque, Monet affirmait "Le motif est pour moi chose secondaire, ce que je veux reproduire, c'est ce qu'il y a entre le motif et moi".

 

C’est en 1883 que Monet déménagea dans une maison à Giverny en Haute-Normandie, dans une propriété de plus d’un hectare. Là, il aménagea un grand jardin, planté de fleurs pour pouvoir peindre les jours de pluie et par beau temps. Chaque jour, inlassablement, il va reproduire sur ses toiles les champs, les arbres, la Seine. C’est ici qu’il peint sa célèbre série des « Nymphéas ».

  monet_autoportrait pont_japonais
Claude Monet Le pont japonais

maison_monet_2 maison_monet_1   Après d’importants travaux de restitution, la maison a retrouvé aujourd’hui son décor intérieur coloré et son charme intime d’autrefois. Dans plusieurs pièces d’habitation est présentée, selon l’accrochage choisi par le Maître de Giverny lui-même, sa précieuse collection d’estampes japonaises, qui réunit deux cent trente-et-une gravures.

Les jardins ont été reconstitués à l’identique et offrent désormais à l’admiration des visiteurs ce "tableau exécuté à même la nature" que les contemporains de Claude Monet considéraient comme l’un de ses chefs-d’oeuvre. Devant la maison et les ateliers, le clos normand, propose du printemps à l’automne la palette changeante d’un peintre jardinier "fou de fleurs".

Plus bas, ombragé par les saules pleureurs, le jardin d’eau avec son célèbre pont japonais, ses glycines, ses azalées et son étang, est redevenu cet écrin de ciel et d’eau qui donna naissance à l’univers pictural des nymphéas.

 

clos_normand

pont_peinture
Le clos normand Le pont japonais

fleur nymphea   Le Jardin d'eau a une importance capitale dans l’oeuvre de Claude Monet. C'est là que, sa vie durant, il revient sans cesse rêver aux jeux subtils de l'eau et de la lumière. C'est là qu'il peint ses premières séries de Nymphéas et c'est à partir de ces merveilleuses toiles qu'il conçoit à la fin de sa vie, en conclusion, ses fameuses "Grandes Décorations" qui bouclent le cycle de son oeuvre géniale, annonçant d'une façon irrésistible, tout le mouvement de la peinture abstraite.
Nymphéa Les Nymphéas par Claude Monet

AUVERS SUR OISE

Auvers-sur-Oise a inspiré nombres d'artistes peintres. C'est Vincent van Gogh qui lui donna toutes ses lettres de noblesse en 1890, lorsqu'il vint y habiter les trois derniers mois de sa vie.

De Van Gogh à Pissarro en passant par Cézanne et Daubigny, ce village fondé au Moyen Age garde encore aujourd'hui la trace de ces impressionnistes de la fin du 19ème siècle. Auvers-sur-Oise a su garder le charme et la paix qui ont séduit Van Gogh et tant d'autres peintres.

  maison_gachet_2 village_auvers
Le village d'Auvers sur Oise 

auvers_eglise auvers_eglise_tableau  

 

L’église de Auvers-sur-Oise

Surplombant le village, l’église Notre-Dame d’Auvers fut érigée au 12ème et 13ème siècle. De style gothique, elle reflète l’influence de Notre-Dame de Paris, notamment dans la variété des éléments des chapiteaux, les figures humaines et les animaux bizarres.

 

Van Gogh projeta cette petite paroisse dans l’immortalité avec sa toile, "L'église d'Auvers", une peinture à l'huile réalisée en 1890 et exposée aujourd’hui au Musée d'Orsay, à Paris.

Classée monument historique en 1915, la vieille église trapue, perchée sur la partie haute du village, reprend vie devant l’afflux des visiteurs venus de tous les points du monde.


L’auberge Ravoux

Au coeur de la commune se trouve l'Auberge Ravoux, dite « Maison de Van Gogh ». Avec la Maison du docteur Gachet, cet endroit est le lieu que Vincent Van Gogh a le plus fréquenté pendant ses 70 jours à Auvers-sur-Oise. C'est ici que le peintre apprit qu'une certaine Anna Boch avait acheté une de ses toiles, la seule qu'il vendit de son vivant. Restaurant plus que centenaire et ancien commerce de vin, l'Auberge a conservé son décor typique de la fin du 19ème siècle et l'atmosphère conviviale des cafés d'artistes de l'époque. On peut y découvrir la chambre du peintre telle qu'elle était lorsqu'il y séjournait et lorsqu’il s’est suicidé, le 27 juillet 1890.

 

ravoux

chaume
Le clos normand Le pont japonais
tombes champs_ble  

 

Le cimetière

Une visite à Auvers-sur-Oise ne serait pas complète sans un pèlerinage au cimetière, qui se trouve un peu à l'écart de la ville, au bord du plateau qui domine la vallée de l'Oise.

 

C'est là que repose Vincent van Gogh, en compagnie de son frère Théo décédé six mois après lui. Les deux tombes jumelles, situées contre le mur d'enceinte, sont entièrement recouvertes de lierre. Tout près du cimetière, van Gogh a peint son dernier tableau, celui avec des corbeaux au-dessus d'un champ, avant de se donner la mort.

La tombe des Van Gogh Champ de blé aux corbaux

 

Musée de l'absynthe

Par le biais de cet alcool, ancêtre du pastis et interdit en 1915, le Musée de l’Absinthe permet un regard insolite et nouveau sur la société du 19ème siècle. Il souligne l’importance de la vie de café pour le milieu artistique à cette époque où les Impressionnistes, amateurs de la fée verte, y exposaient leurs oeuvres.

 

Bien plus qu'une visite, c'est à un voyage dans le temps et à une découverte de l'histoire de l'absinthe ludique que nous invite cette promenade, orchestrée par des chansons de l'époque.

Les photos et documents présentés confirment que la fin du XIXème siècle était dévolue à l'absinthe : on la louait, on la chantait, on la peignait, on en faisait des poèmes ; elle rendait fou et déchainait les passions !

affiche_absynthe_3

affiche_absynthe

 
daubigny_2 daubigny  

 

Maison atelier Daubigny

Daubigny a été surnommé le « chef de l'école de l'impression ». En 1860, il achète un terrain couvert de haricots et s'y fait construire un atelier de huit mètres sur six avec « quelques chambres autour », qui devient le premier foyer artistique d'Auvers.

 

L’intérieur possède la particularité d'avoir été entièrement décoré à même les murs par le peintre et son ami Camille Corot, ainsi que par sa femme et ses enfants. Au dire de nombreux visiteurs, l’Atelier de Daubigny est l’endroit le plus charmant du village d’Auvers, le lieu le plus authentique.


Le Programme

Programme de l'excursion :

  • Rendez-vous 7h45 place de l'Opéra Garnier sur les escaliers de l’Opéra, (métro Opéra, lignes 3, 7,8 et RER A (station Auber)
  • Départ pour Giverny.
  • Visite guidée de la maison de Claude Monet et de ses magnifiques jardins.
  • Départ pour Auvers sur Oise; Pique-nique dans le parc du château d’Auvers sur Oise
  • Visite guidée du village d'Auvers puis visite libre de ses monuments : L’auberge Ravoux, la maison des Colombières, le cimetière, le musée Daubigny, l’église, le musée de l’absinthe..
  • Retour à Paris prévu autour de 19h30 - 20h00


Les tarifs et Les dates

Prix: à partir de €75


Compris dans le prix:

  • Le transport en autocar
  • Visite guidée de la maison de Claude Monet et de ses magnifiques jardins.
  • visites guidées de la ville de Auvers sur Oise
                  

Excursions à Venir: